poste 13 - sentier thématique dürrenmatt

Son antre au Centre Dürrenmatt Neuchâtel (CDN)

En 1952, Friedrich Dürrenmatt s’installe dans le vallon de l’Ermitage, sur les hauteurs de Neuchâtel, où il vit durant 38 ans, jusqu’à sa mort en 1990. En 2000, le célèbre architecte suisse Mario Botta crée une vaste extension muséale autour de la maison familiale. Le Centre Dürrenmatt Neuchâtel (CDN) est né. Aujourd’hui, en plus d’une exposition permanente complètement refaite en 2021, le CDN propose des expositions temporaires, des colloques, des conférences, des lectures, des spectacles ou des concerts.
www.cdn.ch
 
Anecdote
Saviez-vous que Friedrich Dürrenmatt avait fait construire une seconde villa, et même une piscine, sur le terrain adjacent à la maison du Pertuis-du-Sault, à Neuchâtel ?
 

Chemin littéraire Emmental Friedrich Dürrenmatt à Konolfingen

Un deuxième sentier thématique vous invite à faire un saut dans le village d’enfance de Friedrich Dürrenmatt. Il s’agit du chemin littéraire Emmental Friedrich Dürrenmatt à Konolfingen. Vous pourrez y découvrir 15 postes mettant en avant des citations permettant de donner un aperçu de l’immense œuvre littéraire et picturale de l’artiste. Cela vous permettra également de passer devant différents lieux, tels que la maison des parents de l’écrivain, la cure de Konolfingen ou encore l’école de Stalden.
www.museum-alter-baeren.ch
 
Anecdote
Si vous allez dans l’église de Konolfingen, prenez le temps d’y admirer les vitraux. Vous y verrez, entre autres, un vitrail crée par l’artiste lausannois Werner Weyhe à partir de l’œuvre « ange de l’apocalypse » dessinée à l’encre par Friedrich Dürrenmatt lui-même. C’est Charlotte Kerr, la deuxième femme de Friedrich Dürrenmatt, qui en a fait don à l’église en 2008.
 
 

Les trésors cachés de la ville de Berne

Une grande partie des œuvres littéraires de Friedrich Dürrenmatt sont soigneusement entreposées aux archives de la bibliothèque nationale suisse (BN). En effet, à sa mort, Dürrenmatt a légué toutes ses œuvres à la bibliothèque. De quoi assouvir la soif de savoir de tous les curieux.
Une sortie à combiner impérativement avec une visite de la « mansarde de Dürrenmatt » à la Laubeggstrasse 49, qu’il a repeinte en 1942-1943 alors qu’il était étudiant.
Mansarde de Dürrenmatt : www.nb.admin.ch/snl/fr/home/portrait/als/partenaires-als/mansarde-fd.html
Inventaire en ligne de l’œuvre picturale de Friedrich Dürrenmatt : https://ead.nb.admin.ch/html/fda_A-Bi.html#A-Bi
 
Anecdote I
Environs 400 tableaux de Friedrich Dürrenmatt et 27 mètres de manuscrits sont répertoriés aux Archives littéraires suisses (ALS).
 
Anecdote II
Si vous vous rendez aux Archives littéraires suisses à Berne, vous y croiserez peut-être Ulrich Weber (né en 1961), un grand connaisseur de Dürrenmatt. Responsable des Fonds littéraires et artistiques de Friedrich Dürrenmatt, il a écrit un travail de recherche sur l’œuvre tardive de Dürrenmatt qui lui a valu son doctorat.
 
Anecdote III
Lorsque Dürrenmatt arrive dans la ville de Berne à l’âge de 14 ans, il s’y sent perdu, comme dans un immense labyrinthe n’offrant pas d’échappatoire et dans lequel il ne trouve pas sa place de jeune adulte.
 
 

Rendez-vous à la librairie ou à la bibliothèque

Nous avons vu au fil du sentier que Friedrich Dürrenmatt a écrit de nombreux romans, théâtres, œuvres autobiographiques ou essais. Ses œuvres les plus célèbres, comme « Le Juge et son bourreau », « La Visite de la vieille dame », « La Panne » ou « Les Physiciens » sont souvent étudiées à l’école secondaire ou au lycée en Suisse. Certaines œuvres ont été adaptées au cinéma et des documentaires ont été tournés sur Friedrich Dürrenmatt. Finalement, de nombreux ouvrages ont été écrits sur sa vie et son œuvre. De quoi aller plus loin dans la découverte de ce Suisse au rayonnement universel.  
 
Anecdote 
Les œuvres de Dürrenmatt ont été traduites en 44 langues.
Illustration © Lucie Fiore