Poste 3 - Sentier thématique dürrenmatt

Un succès qui se travaille

Avant d’être connu, Friedrich Dürrenmatt a dû s’armer de patience. Saviez-vous, par exemple, que sa première pièce de théâtre « Les Fous de Dieu » (Es steht geschrieben) a fait un scandale lors de sa première en 1947, car jugée blasphématoire par le public ? Ou encore qu’il a dû publier son roman policier « Le Juge et son bourreau » sous forme de feuilleton dans le journal « Der Schweizerische Beobachter » dans les années 1950 pour gagner un peu d’argent ? C’est seulement avec la pièce « La Visite de la Vieille Dame », écrite en 1955 et montée en 1956, que Dürrenmatt devient un écrivain mondialement connu. Au fil de sa carrière, il remporte de nombreux prix prestigieux, notamment le Prix Georg Büchner, le Grand Prix de la fondation Schiller Suisse et le Prix Autrichien de Littérature Européenne, et ses œuvres sont traduites en plus de quarante langues.
 
Anecdote I
Dürrenmatt écrit énormément de nuit, car c’est selon lui le meilleur moment pour se consacrer à l’écriture.
 
Anecdote II 
C’est lors de ses trajets entre Neuchâtel et Berne, où est alors hospitalisée sa femme Lotti suite à une opération, que Dürrenmatt a l’idée de l’histoire de « La Visite de la vieille Dame ». Les décors ont quant à eux été inspirés par les gares d’Ins et Kerzers, par lesquelles passe le train pour Berne.